• Temps Partiel
  • Temps Plein
  • ORLEANS

Site EPSM Georges DAUMÉZON

1. QUALIFICATION DU POSTE

Poste à durée indéterminée à temps plein (addictologie/psychiatrie adulte) ou à mi-temps (addictologie).
Accessible à un praticien hospitalier, praticien contractuel, assistant spécialiste, qualifié ou spécialiste en psychiatrie et inscrit au conseil de l’ordre.
Poste affecté à l’hôpital de jour et au centre ambulatoire d’addictologie.
L’activité du poste peut être aménagée et modulée selon le projet et aspirations du candidat au regard des pratiques qu’il souhaite développer, l’établissement étant ouvert à toutes les orientations cliniques.
Le praticien exerce avec 4 autres confrères au sein de la filière d’addictologie de niveau 2.

 

2. PRESENTATION DE L’ETABLISSEMENT

L’EPSM Georges Daumézon est l’établissement de référence départementale du Loiret en Santé Mentale avec 51 médecins psychiatres et 7 internes ouvert à la pluralité des pratiques médicales et orientations théoriques de chacun. Il dispose de 250 lits et prend en charge une file active de plus de 16 000 patients dont 95 % en ambulatoire.

Les pôles cliniques :

D’un pôle adulte avec un Centre de Psychiatrie d’Urgence, d’Accueil et de Crise ouvert 7j/7j et 24h/24h, 7 secteurs de psychiatrie adulte avec 7 unités d’hospitalisation ouvertes, des hôpitaux de jour, 13 CMP-CATTP répartis sur le Loiret et des places d’appartements thérapeutiques et d’insertion.
D’un pôle de soins spécifiques regroupant une filière de soins en géronto-psychiatrie, une filière de soins en addictologie, une filière de soins en Réhabilitation Psycho-Sociale, une unité de prise en charge de l’autisme de l’adulte, une équipe mobile psychiatrie-précarité, une unité de prise en charge du psychotraumatisme.
D’un pôle de l’enfant et de l’adolescent avec 2 inter secteurs de pédopsychiatrie, une unité d’hospitalisation pour adolescents, 10 CMP, 3 hôpitaux de jour et un Centre de Diagnostic précoce et d’Accompagnement de l’Autisme.
D’un pôle de soins en milieu pénitentiaire avec consultations ambulatoires, hôpital de jour, Unité d’Hospitalisation Spécialement Aménagée et appartements relais post-carcéral.
D’un pôle d’appui avec un service de médecine somatique composé de 3 médecins généralistes et doté d’un plateau de rééducation pluridisciplinaire.
L’établissement porte le projet de santé mentale partagé du Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret avec le développement de projets d’offre de soins: développement de thérapies spécifiques au sein d’un Centre de Psychothérapies et Réhabilitation Interdisciplinaire en Santé Mentale, à vocation départementale (PRSIM45), projet de Centre d’Accueil et de Crise, équipe mobile de gérontopsychiatrie, équipe mobile de crise et d’intervention pour enfants et adolescents, appartements de transition pour anciens détenus, développement de la recherche (ex : programmes relatifs aux TCC, remédiations cognitives …. ) en lien avec le CHU de Tours.

 

3. PRESENTATION DE LA FILIERE D’ADDICTOLOGIE

La filière hospitalière d’addictologie relie 2 établissements : le Centre Hospitalier Régional d’Orléans gère une unité de liaison en addictologie et une unité de sevrage dans le cadre du service de gastro-entérologie. L’EPSM Georges Daumézon gère un centre d’addictologie ambulatoire, un hôpital de jour, une unité de soins complexes en hospitalisation à temps plein de 12 lits, et un Dispositif d’Intervention Mobile en Addictologie (DIMA). La filière a également développé une activité de liaison sur le site d’hospitalisation en psychiatrie de l’adulte, soutient l’engagement de l’établissement dans une démarche « Lieu de santé Sans Tabac », et mène un projet de filière universitaire en addictologie, en lien avec l’université Paris-Saclay.

L’équipe pluridisciplinaire formée en addictologie se partage en temps partiels sur les différentes unités. L’équipe médicale est composée de 3 ETP de praticien hospitalier (dont 0.4 de temps recherche) et de 1 ETP de médecin associé. Les praticiens hospitaliers du service participent à la continuité de service dans l’unité d’hospitalisation et le court séjour addictologique.

La filière hospitalière d’addictologie s’articule avec les CSAPAs, les SSRAs, les ELSAs du département et hors département, les filières de santé mentale et de réhabilitation psycho-sociale.

 

4. PRESENTATION DE L’HOPITAL DE JOUR ET DU CENTRE ST MARC

Le fonctionnement de l’hôpital de jour se réfère aux missions des centres de recours de niveau 2 de la filière d’addictologie tels que définis dans la circulaire de 2008.

Les moyens mutualisés avec le temps plein ont permis de structurer le programme en développant l’axe éducation thérapeutique et l’axe TCC, à partir des différentes formations d’équipe, et en intégrant la participation de l’équipe pluridisciplinaire, avec la kinésithérapeute, la psychomotricienne, la diététicienne, l’assistante sociale, puis la neuropsychologue.

Les prises en charge se déclinent selon :

Une ½ journée d’évaluation, programmée sur simple appel téléphonique des partenaires :
Patients ayant été évalués sur le plan motivationnel au stade d’action de Prochaska
Et qui nécessitent une aide pluridisciplinaire (dépendance sévère, poly-dépendance, problèmes sociaux, comorbidités)
Des modules de 7 à 15 semaines :
Temps d’accueil infirmier et participation à un groupe : groupe de parole, TCC, sophrologie, sport adapté ou psychoéducation
PEC à la journée : intègrent repas thérapeutique, évaluations individuelles
Évaluation médicale mensuelle
Un module de psychoéducation dur les troubles de l’usage, en alternative à la cure
Pour les personnes engagées dans un processus de réduction de leur consommation
Ou en prévention des rechutes après un sevrage
Le dernier groupe en date créé est le groupe tabac, groupe de psychoéducation ouvert à toute personne désirant se sevrer du tabac, en lien avec la mission LSST sur le GHT.
Le Centre d’addictologie ambulatoire St Marc assure des suivis ambulatoires et des consultations pour demande médicale d’hospitalisation au centre de recours de niveau 2 de la filière. Son équipe pluridisciplinaire est composée de médecins, psychologues, cadre, IDE et secrétaires. Il gère une file active de plus de 900 personnes, dont 60% de troubles de l’usage de l’alcool (autres et codépendances : tabac cannabis opioïdes TCA BZD).

 

5. MISSIONS DU POSTE

ACTIVITES PRINCIPALES :

Le temps médical affecté sur la filière est de 50%, réparti entre l’hôpital de jour (30%) et le centre ambulatoire d’addictologie St Marc (20%)

Le praticien :

Est responsable de l’hôpital de jour et de la coordination de son projet, en lien avec le responsable de filière pour le suivi des orientations.
Est la référence médicale pour le projet de soins individualisé de ses patients en addictologie : évaluation clinique et suivi dans le cadre d’une alliance thérapeutique, abord motivationnel, repérage et prise en charge des troubles cognitifs et des comorbidités, prescription, orientations vers les soins hospitaliers, à temps plein ou à temps partiel ou en post-cure.
Coordonne une équipe pluri-professionnelle formée au traitement des addictions, organise des réunions cliniques et institutionnelles.
Effectue les actions d’information, de collaboration, de coordination avec la filière d’addictologie et le réseau de partenaires médicaux et sociaux.
Assure la qualité de la transmission des informations médicales dans le dossier informatisé et participe à la continuité des soins.
Est invité à participer à la vie de l’établissement en participant aux commissions transversales.
ACTIONS DE FORMATION ET DE RECHERCHE :

Il participe aux formations proposées par l’établissement ou dans le cadre du développement personnel continu (DPC) ;
Il concourt à la réalisation d’études et de recherche avec le responsable de filière.
Il peut s’investir dans la formation des internes au travers d’une demande d’agrément.

 

6. CONDITIONS FINANCIERES ET MATERIELLES AVANTAGEUSES

MODALITES SALARIALES

– Pour les Praticiens Hospitaliers :

Indemnité d’engagement de service public de 1 010 € brut mensuel,
Indemnité d’activité sectorielle et de liaison de 420.86 € brut mensuel,
Prime d’exercice territorial : entre 450 et 1 000 € brut mensuel ;
– Pour les praticiens contractuels :

Recrutement sous statut de praticien contractuel unique sur le motif 2, selon expérience,
Équité salariale avec les PH titulaires,
Part variable de 1 010 € brut mensuel,
Part variable de 1 000 € brut supplémentaire pour exercice en unité de crise,
Prime d’exercice territorial,
Prime d’engagement à la carrière hospitalière de 20 000 euros.
AVANTAGES MATERIELS

Accès à la crèche de l’établissement ;
Accès facilité à la formation médicale.
Accès aux ressources du Centre Documentaire médical ;
Possibilité d’accès à un logement de l’EPSM.

 

7. PERSPECTIVES DE CARRIERE

Possibilité de prendre des responsabilités d’unité fonctionnelle-chefferie de service et de porter des projets médicaux ;
Accompagnement d’un candidat contractuel vers un poste de PH titulaire : le candidat pourra se former au niveau du service et prétendre au concours national de praticien hospitalier avec l’accès à la prime d’engagement dans la carrière hospitalière ;
Le projet professionnel et les souhaits d’évolution de carrière feront l’objet d’une attention particulière (mobilité interne, formation).

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation par e-mail à affaires-medicales@epsm-loiret.fr