• Temps Partiel
  • Temps Plein
  • ORLEANS

Site EPSM Georges DAUMÉZON

I. LOCALISATION, ACCES ET CADRE DE VIE

L ’ Etablissement Public de Santé Mentale Georges Daumézon est situé à Fleury-les-Aubrais dans l’Agglomération d’Orléans, ville universitaire et capitale de la région Centre Val de Loire. Desservi par l’autoroute A10 et les transports ferroviaires, la ville offre un cadre de vie agréable en bord de Loire à 1h de Paris et de Tours. Dynamique et riche sur un plan culturel (scène de théâtre nationale, musées), gastronomique (nombreux restaurants et bars conviviaux) et touristique (châteaux de la Loire, Forêt nationale d’Orléans, Centres de Loisirs, thalasso thérapie, golf, Activités nautiques), la ville a vu son centre-ville totalement rénové ces dernières années.

 

II. PRESENTATION ET ORGANISATION DU POSTE

Ce poste est ouvert à un praticien hospitalier, praticien contractuel, assistant spécialiste, qualifié en pédopsychiatrie ou ayant une expérience en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, inscrit au conseil de l’ordre.

Il est souhaité que le praticien soit sensibilisé ou formé à l’approche systémique. Dans le cas contraire, il s’engage à participer à la formation de sensibilisation à l’approche systémique proposée par l’établissement dans cet objectif.

Le poste est à pourvoir par un médecin à temps plein affecté dans le pôle de soins pour enfant et adolescent avec 10 demi-journées hebdomadaires et participation ponctuelle à la continuité de service du samedi matin (Temps de travail additionnel) de l’unité d’hospitalisation pour adolescents.

L’activité du poste peut être aménagée et modulée selon le projet et aspirations du candidat au regard des pratiques qu’il souhaite développer. A titre d’exemple, une activité complémentaire en CMP ou en hôpital de jour peut être discutée avec le chef de pôle.

Le candidat bénéficie d’un accompagnement professionnel de ses collègues au sein d’une équipe dynamique.

Le praticien participe à la permanence des soins de l’établissement avec en moyenne 1 tous les mois et demi :

En semaine : garde de 17h à 0h–astreinte de 0h à 9h ;
En week-end et jours fériés : garde de 12h à 0h le samedi –astreinte de 0h à 9h.

 

III. PRESENTATION DE L’ETABLISSEMENT ET DU POLE DE L’ENFANT ET DE L’ADOLESCENT

L’EPSM Georges Daumézon est l’établissement de référence départemental du Loiret en Santé Mentale avec 50 médecins et 7 internes ouvert à la pluralité des pratiques médicales et orientations théoriques de chacun.

Fortement engagé dans l’insertion des patients dans la cité, l’établissement dispose de 250 lits et prend en charge une file active de plus de 15 000 patients dont 97 % en ambulatoire.

L’organisation en pôles cliniques est actuellement en cours d’évolution et sera prochainement constituée :

D’un pôle adulte avec un Centre de Psychiatrie d’Urgence, d’Accueil et de Crise ouvert 7j/7j et 24h/24h, 7 secteurs de psychiatrie adulte avec 7 unités d’hospitalisation ouvertes, fermées et dédiées à l’insertion, 144 places d’hôpitaux de jour, 12 CMP-CATTP répartis sur le Loiret, 29 places d’appartements thérapeutiques et 11 appartements d’insertion.
D’un pôle transversal regroupant le Centre Ressources de Psychothérapie et de Réhabilitation Interdisciplinaire en Santé Mentale du Loiret (Thérapies cognitivo-comportementales ; Thérapie familiale ; Remédiation cognitive ; Victimologie ; Education thérapeutique ; Centre de Réhabilitation), une filière de soins en gérontopsychiatrie, une filière de soins en addictologie.
D’un pôle de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent avec 2 intersecteurs de pédopsychiatrie, une unité d’hospitalisation pour adolescents, 8 CMP, 3 hôpitaux de jour et un Centre de Diagnostic précoce de l’Autisme.
D’un pôle de soins en milieu pénitentiaire avec consultations ambulatoires, hôpital de jour et Unité d’Hospitalisation Spécialement Aménagée.
D’un pôle d’appui avec un service de médecine somatique doté d’un plateau de rééducation pluridisciplinaire.
L’établissement porte le projet de santé mentale partagé du Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret avec le développement de projets innovants : Equipe mobile d’Intervention et de Crise pour enfants et adolescents (EMICEA), développement des thérapies spécifiques au sein d’un Centre Ressources de Psychothérapie et Réhabilitation Interdisciplinaire à vocation départementale, projet de Centre d’Accueil et de Crise, équipe mobile de gérontopsychiatrie, appartements de transition pour anciens détenus, développement de la recherche (ex : programmes relatifs aux TCC, remédiations cognitives …. ) en lien avec le CHU de Tours.

Le pôle de l’enfant et de l’adolescent assure la couverture des deux tiers du département du Loiret, hors secteur de Montargis et de Gien, avec 8 CMP-CATTP, 3 hôpitaux de jour, une unité d’hospitalisation temps complet pour adolescents à vocation départementale de 6 lits et 4 places d’hospitalisation de jour post hospitalisation, des alternatives à l’hospitalisation (Service d’Accueil Familial et Thérapeutique, séjours de rupture….) et un Centre de Diagnostic et d’Accompagnement précoces de l’Autisme (CDAA-45) à vocation également départementale.

 

Le pôle développe actuellement deux projets structurant et innovants en 2018 :

La mise en place d’une Equipe Mobile d’Intervention et de Crise de l’Enfant et de l’Adolescent (EMICEA) à vocation départementale, projet soutenu par l’ARS. Ce dispositif a pour mission d’ intervenir auprès du jeune patient dans le lieu et le contexte de l apparition de la crise afin d’apporter une réponse thérapeutique rapide, prévenir l’ aggravation des troubles et les hospitalisations récurrentes et diminuer les risques de rupture dans le parcours de soins tout en apportant un etayage à la famille et aux partenaires medico sociaux.
L’extension de l’unité d’hospitalisation à temps complet pour adolescents à 12 lits, à vocation départementale, au sein de locaux adaptés, afin de développer l’hospitalisation programmée.
Le praticien recruté est intégré au sein d’une équipe dynamique, confraternelle et ouverte à une pluralité de pratiques diversifiées : théorie de l’attachement, psychanalytique, systémique, cognition-comportementale et des nouvelles approches psychothérapiques et psycho éducatives issues des avancées scientifiques et des neurosciences en particulier.

Le pôle développe une politique active de formation médicale continue avec des formations sur site (séminaires sur l’autisme, TDAH, troubles DYS, approches thérapeutiques en pédopsychiatrie), des revues de bibliographie, un accès facilité à la formation extérieure (DU, formation spécifique, congrès).

Il offre plusieurs agréments et terrains de stage aux internes.

Une collaboration étroite est engagée avec le CHU de Tours (coordonnateur de filière, Centre Ressources Autisme) et des projets de recherche sont actuellement en cours de réalisation (programme sur le parcours de soins des enfants avec TSA en France).

 

IV. PRESENTATION ET ROLE DE L’EMICEA

Prendre en charge une situation de crise sur le lieu et dans le contexte de son apparition afin d’optimiser les actions thérapeutiques : tel est l’objectif de l’Equipe Mobile d’Intervention de Crise en faveur des enfants et des adolescents. Porté par le pôle de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent, ce dispositif innovant à l’ambition Départementale, a vocation de compléter les dispositifs de soins déjà existants, tout en s’articulant avec eux.

Pour constituer l’équipe pluridisciplinaire, le projet a reçu une dotation pérenne de l’Agence Régionale de Santé Centre Val de Loire (l’ARS) qui sera complétée par un financement de l’EPSM. Ce projet a vocation à se mettre en place en 2018 avec le recrutement du médecin responsable de l’EMICEA.

L’équipe répond aux situations de crise ou aux situations qui demandent une intervention rapide dans les 72h, hors situations de danger vital qui relèvent du SAMU ou des pompiers et qui doivent être traitées par les urgences pédiatriques (CHAM, CHRO) ou psychiatriques (CPAU).

L’intervention de l’équipe mobile apporte une réelle réponse thérapeutique sur le lieu et dans le contexte de l’apparition de la situation de crise.

Cette action s’adresse aussi bien au jeune lui-même qu’à sa famille ou aux adultes qui l’ont en charge, à qui elle apporte soutien et étayage.

L’intervention de l’équipe mobile constitue par sa spécificité et sa pertinence un moment décisif pour la résolution de la crise et l’évolution favorable du jeune et du système dans lequel il évolue, sans avoir obligatoirement recours à l’hospitalisation. Elle peut aussi prévenir les hospitalisations récurrentes.

Les situations qui sont susceptibles d’être prises en charge par l’équipe mobile sont : les situations de crise se manifestant par des troubles du comportement, conduites à risque, accès de violence, crises clastiques en lien avec des conflits intrafamiliaux, des difficultés éducatives ou des troubles du comportement récurrents en milieu institutionnel, un isolement social, un retrait relationnel, une rupture scolaire, et toute autre pathologie psychiatrique ou de santé mentale, qui est vécue comme « urgente » par l’entourage nécessitant une intervention d’un spécialiste de la relation. Une évaluation téléphonique de chaque situation sera effectuée au préalable par l’équipe mobile qui fixera le mode d’action et le délai de son intervention.

L’équipe mobile veille à la continuité du parcours de soins du patient et elle travaille en concertation avec les urgences pédiatriques et psychiatriques (C.P.AU) et avec les différentes structures de soins notamment de la pédopsychiatrie (C.M.P, Hôpitaux de jour, U.H.T.C-A, S.A.F.T), ainsi qu’avec les partenaires du médico-social, de l’éducation nationale, de l’aide sociale à l’enfance… afin de garantir une cohérence entre les différentes prises en charge tant pédopsychiatriques que sociales et médico-sociales.

Il s’agit d’une équipe pluridisciplinaire spécifiquement formée avec un temps de pédopsychiatre, des infirmiers, psychologues, assistant social, cadre de santé, secrétaire. Les professionnels interviennent en binôme de spécialité différente.

 

V. MISSION DU PRATICIEN

Le praticien a la responsabilité médicale de l’équipe mobile pluridisciplinaire.
Il coordonne et organise avec l’aide du cadre de santé les interventions sur les lieux de la manifestation de la crise (domicile du jeune patient, école, institution…).
Il se donne tous les moyens afin de connaître les partenaires du champs sanitaire, médico-social, scolaire, etc, leurs fonctions et les limites de leur champs d’intervention.
Il veille à la cohésion de l’équipe et à la bonne coordination des actions.
Il prend des décisions de manière collégiale dans les situations complexes nécessitant la concertation de plusieurs partenaires.
Il anime les réunions cliniques de l’équipe avant et après chaque intervention.
Il accompagne et dynamise son équipe en collaboration avec le psychologue.
Il décide de la pertinence clinique des binômes à intervenir en fonction des situations cliniques.
Il intervient en binôme avec un autre professionnel sur le lieu de crise, en deuxième intention
Il propose et soutient toute formation qu’il juge nécessaire pour l’accomplissement de la mission de l’équipe mobile.
Il se tient à disposition des partenaires en proposant avec les membres de l’équipe des rencontres ou des réunions d’information afin que la mission soit mieux comprise par tous.
Il veille à ce que toute l’équipe travaille en lien avec les différentes unités fonctionnelles du pôle afin de garantir aux patients un parcours de soins cohérent et afin d’éviter les ruptures dans les prises en charge.
Il assure avec ses confrères la permanence médicale dans le pôle et celle de l’établissement.
Il participe aux instances de l’établissement et il concourt à la politique qualité, à la gestion des risques et à l’évaluation des pratiques professionnelles.

 

VI. CONDITIONS FINANCIERES ET MATERIELLES AVANTAGEUSES

– Pour les Praticiens Hospitaliers :

Indemnité d’engagement de service public de 1 010 € brut mensuel,
Indemnité d’activité sectorielle et de liaison de 420.86 € brut mensuel,
Prime d’exercice territorial : entre 450 et 1 000 € brut mensuel ;
– Pour les praticiens contractuels :

Recrutement sous statut de praticien contractuel unique sur le motif 2, selon expérience,
Équité salariale avec les PH titulaires,
Part variable de 1 010 € brut mensuel,
Part variable de 1 000 € brut supplémentaire pour exercice en unité de crise,
Prime d’exercice territorial,
Prime d’engagement à la carrière hospitalière de 20 000 euros.
– Possibilité de logement.

– Accès à la crèche de l’établissement.

– Accès aux ressources du Centre Documentaire médical.

– Accès facilité à la formation médicale.

– Remboursement des frais de déplacement.

 

VII. PERSPECTIVES DE CARRIERE

Possibilité de prendre des responsabilités d’unité fonctionnelle-chefferie de service et de porter des projets médicaux ;
Possibilité de faire évoluer un candidat contractuel vers un poste de PH temps plein : le candidat pourra se former au niveau du service et prétendre au concours national de praticien hospitalier avec l’accès à la prime d’engagement dans la carrière hospitalière

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation par e-mail à affaires-medicales@epsm-loiret.fr